mercredi 23 juillet 2014

17 clichés du Musée d'histoire des sciences de Genève

Lundi, je visitais le musée d'histoire des sciences. Un endroit magnifique situé dans un immense parc au bord du lac Léman. J'avais repéré l'endroit il y a un moment déjà et j'avais dans la tête d'y réaliser une série.

Voilà une nouvelle exploration urbaine, muséologique étonnante. Je l'ai déjà raconté, mais quand je photographie un musée, je recherche surtout à rendre le lieu tel qu'il est offert aux visiteurs. J'efface, je corrige tout ce qui n'a pas de lien direct avec l'endroit et qui pourrait détourner l'oeil du but que je me suis fixé. Je le fais de manière obsessionnelle, pratiquement compulsive, c'est mon truc à moi.

Au cours de ces visites, il arrive fréquemment que je croise des vitrines, des miroirs et qui dit reflet, dit mon reflet. Fréquemment je me vois dans mes propres clichés. De créateur je passe alors à fantômes, ces mêmes silhouettes que j'efface consciencieusement sans laisser de traces.

Or, au musée d'histoire des sciences, je me suis retrouvé confronté à un dilemme. Différents miroirs déformants avaient été disposés dans les salles de l'exposition permanente, en plein centre. Impossible sans changer de point de vue de ne pas être sur mes photos. Ce n'était pas un problème en soi avant que je m'interroge sur la question. Le musée présente des sciences. De la météorologie en passant par les premiers pas en électricité, une partie présente les sciences de l'optique, télescopes, microscopes, lentilles et autres miroirs font partie de la collection d'objets scientifiques exposés. Les miroirs déformants avaient toute légitimité à s'y trouver, le miroir en tout cas, plus que moi, simple visiteur me dis-je.

La solution habituelle aurait consisté à m'effacer, c'est simple et je le fais tout le temps pour d'autres. Pourtant sur cette série, j'ai pris le parti de rester visible. Étonnant non ?

Mon objectif est de montrer les choses telles qu'elles sont, froidement et de manière pratiquement "scientifique". Ce musée poursuit le même but, dès lors, est-ce normal que j'adapte la réalité muséologique du lieu ? (Voyez cette interrogation comme une question philosophique, le spectateur est aussi acteur de la scène qu'il produit) La question peut sembler étrange, mais elle m'a chiffonné un long moment. J'oscillais entre l'envie de ne pas apparaitre sur mes clichés et le sentiment d'amputer le musée de quelques choses (en l'occurrence moi, mdr).

Bref, vous l'aurez compris, voilà la première série dans laquelle j'apparais, et certainement la dernière, car je ne ferais pas de cette exception, la règle :)

image description

Escalier 1

Astronomie 1

Balcon 1er étage

Cadrans Solaires 1

Électricité Salle 1 - 1

Électricité salle 2 - 1

Électricité Salle 2- 3

Globes et planétaires 1

Grand Salon 2

image description

Météorologie 1

Optique 1

Poids et mesures 1

image description

Extérieur 8

Vue depuis 1er étage

mardi 22 juillet 2014

11 photos étranges du Musée des Arts & Métiers de Paris

J'ai visité deux fois ce musée. La première fois je l'ai découvert et exploré, la seconde je l'ai photographié (un peu) et la prochaine fois, je vais le voler, le capturer complètement ^^

J'adore la technologie, l'industrie, la mécanique et l'informatique. Quoi de plus naturel dès lors que je me sente à l'aise dans un musée qui justement a fait de la technique son cheval de bataille ?

Voici 11 clichés réaliser le 22 décembre 2011 (admirez au passage 11 clichés le 22.12.2011, enfin bref) l’une de mes toutes premières séries dans un musée, qu'on ne peut d'ailleurs qualifié de "série" que très modestement. L'endroit se prêtant très bien aux photos, j'ai eu des résultats colorés fort intéressants. Vous aimez ?

Musée des Arts et Métiers 8

Musée des Arts et Métiers 1

ArtsEtMétiersMusée1

Musée des Arts et Métiers - Avion 2

Musée des Arts et Métiers - Avion

Musée des Arts et Métiers - Échappement

Musée des Arts et Métiers 5

Musée des Arts et Métiers 2

Musée des Arts et Métiers 4 v2

Musée des Arts et Métiers 6

Musée des Arts et Métiers 7 v2

mardi 8 juillet 2014

22 photos fantastiques du Musée d’Histoire de Berne

Ceux qui me suivent savent que je passe un peu (beaucoup trop ^^) de temps dans les musées. J'aime pour ainsi dire autant le "lieu" que les oeuvres exposées. J'ai d'ailleurs développé une stratégie qui m'est propre. Quand je visite une exposition ou une musée, ses objets et tableaux, je n'ai pas d'appareil photo avec moi. Tout au plus, mon iPhone avec lequel je photographie l'étiquette d'une oeuvre pour me permettre de creuser son auteur et le sujet a posteriori sur le web.

Et il y a les "autres" visites, celles que je fais avec mon appareil photo et don le but est de photographier les murs, les escaliers, les salles du musée. Capturer le lieu, son atmosphère, et essayer (c'est réellement mon cheval de bataille) de rendre le plus de détails possible, des vues parfaitement académiques, théoriques, calculées et rectifiées jusqu'à l'extrême pour montrer l'endroit comme un livre d'anatomie urbain, exposant les chaires dans leurs moindres détails. 

Mes vues sont froides, dénuées de sentiments, de notions de bon ou de mauvais. Je veux des rendus neutres au possible. J'essaie de donner la sensation que je ne suis pas intervenu sur le cliché, une vision idéale et parfaite d'un instant, laissant au spectateur la décision de penser et ressentir ce que lui décidera de construire sur la base de mes images.

Nous voici aujourd'hui au Bernisches Historisches Museum ou en français le Musée d'Histoire de Berne. Un endroit incroyable que j'ai eu la chance de visiter la première fois, le 17 octobre 2009 à 12:08 (pardon, je note tout) et qui m'avait profondément marqué. J'avais à l'époque gravée dans ma tête "lieu fantastique" et depuis, il était prévu dans ma longue liste de projets créatifs.

Dessiné par l'architecte neuchâtelois André Lambert, le musée est construit en 1892 dans un style dit "historisant" qui consiste à donner au bâtiment un style proche de l'époque des collections qui y sont exposées. Une idée brillante et qui apporte un cachet exceptionnel au lieu.

Mais que trouve-t-on au Musée d'histoire de Berne ? D'abord une vase collection sur l'histoire des civilisations ainsi que des départements archéologie, ethnographie. Une  très belle immersion dans la "Berne" historique du Moyen Âge au XXe siècle et le musée Einstein, une rétrospective de la vie du célèbre physicien qui a vécu à Berne.

J'espère que cette série, qui a nécessité plusieurs jours de travail, vous plaira :)

image description

image description

Musée histoire de Berne - Coucher de soleil 3

image description(panorama de Berne, tout à gauche on reconnait le musée)

Musée histoire de Berne - Intérieur 2

Musée histoire de Berne - Intérieur 3

Musée histoire de Berne - Intérieur 4

Musée histoire de Berne - Intérieur 5

Musée histoire de Berne - Intérieur 6

Musée histoire de Berne - Intérieur 7

Musée histoire de Berne - Intérieur 9

image description

Musée histoire de Berne - Intérieur 15

Musée histoire de Berne - Intérieur 16

Musée histoire de Berne - Intérieur 17

Musée histoire de Berne - Intérieur 18

Musée histoire de Berne - Intérieur 19

Musée histoire de Berne - Intérieur 20

Musée histoire de Berne - Intérieur 21

Musée Einstein

Musée histoire de Berne - Einstein 1

Musée histoire de Berne - Einstein 4

Musée histoire de Berne - Einstein 5