mercredi 21 mai 2014

13 photos saisissantes après un incendie

J’ai eu l’occasion plusieurs fois de photographier des lieux après un incendie. C’est en général un moment très particulier, les souvenirs chargés d’une vie, carbonisés, gisant sous une suie grasse et noire. Une odeur insoutenable envahissant progressivement la tête, on ne peut pas rester des heures à régler son appareil.

La série que je vous propose ici a été réalisée il y a quelques semaines après un incendie chez un ami. Les lieux venaient d’être vidé ne laissant que les silhouettes projetées du mobilier.

J'ai toujours de grandes hésitations à publier ce type de photos, très belles à l'esthétisme surréaliste, mais aussi très personnel.

image description

Chez Alex 17

image description

Chez Alex 3

Chez Alex 5

Chez Alex 6

Chez Alex 8

Chez Alex 10    image description

Chez Alex 11

Chez Alex 12

Chez Alex 13

Chez Alex 14

lundi 19 mai 2014

Je ne prends pas des photos, je construis des images

Dernièrement j'ai ouvert ma page Facebook, ce n'était pas la première fois que j'avais une page, mais jamais sous ma vraie identité. J'ai travaillé comme community manager pour des entreprises, des personnes, j'ai créé des personnages de fiction, j'ai porté beaucoup de casquettes et je dois avouer que j'y ai pris énormément de plaisir à le faire.

Mais depuis peu, l'envie d'avancer, encouragé par des amis (qui se laissaient peut-être aussi de voir mes photos sur leur mur, mdr) j'ai franchi le gouffre abyssal qui protégeait galvaniquement du monde public mes créations. J'avais déjà tenté ma chance sur d'autres réseaux Google+ (qui contrairement à ce qui est dit est un excellent réseau où j'ai eu le plaisir de rencontrer des gens formidables), Tumblr ou Instagram encore. J'ai papillonné, trempant discrètement mes photos dans cet océan de gens virtuels, les supprimant aussitôt la température devenue trop chaude.

J'essaie de donner envie aux autres de créer des images, j'explique mes techniques, je ne cache absolument rien et je réponds très volontiers quand on me pose des questions (dans la limite du raisonnable), j'adore les questions. J'ai l'intime conviction que la manière à une valeur inestimable en comparaison à l'oeuvre qui peut toujours être quantifié, estimé, et c'est la raison pour laquelle je partage mes expériences, mes découvertes.

Pourtant, je réalise aujourd'hui, qu'à force d'expliquer, raconter les choses, de les vulgariser et essayer de les rendre accessibles, j'ai négligé un point important:

"Tout n'est pas facile et rapide"

Je suis informaticien, je travaille depuis que j'ai 18 ans comme développeur (programmeur) et infographiste. Mon premier pixel numérique je l'ai dessiné à l'âge de 8 ans tout comme j'ai écrit ma première ligne de code sur un Commodore 64 en 1987. ça fait 26 ans que je dessine sur ordinateur. J'ai utilisé les toutes premières versions de Corel. J’ai, je pense, une excellente maitrise du dessin vectoriel, j'ai dessiné des pubs, des affiches, des logos, des polices de caractères, dessinés des interfaces utilisateurs et bien d'autres.

Je fais de la photo numérique depuis pratiquement ses débuts, d'abord avec des appareils en mousse collés avec du chocolat (avec des résolutions de lémuriens) jusqu'à au Nikon que j'emploie aujourd'hui. Je retouche depuis des années des photos. Pour des clients qui me demandent de gommer les imperfections du visage, les vilaines rides, et autres pattes d'oies disgracieuses. J'ai développé des techniques qui me permettent de nettoyer une peau numériquement sans en perdre la texture. Je fais partie des individus bizarres qui savent qu'on n'applique pas du tout les mêmes techniques sur un visage de femme ou d'homme.

L'image numérique, je la connais plutôt bien. Quand je n'arrive pas à réaliser une retouche ou que je ne trouve pas le filtre qui me convient, je l'écris. Si si, avec un langage de développement, un algorithme et mes petits neurones de développeur. Je mélange pour mon plus grand plaisir le graphisme et le développement, ça me fait marrer.

Mais voilà, quand je publie une photo, j'utilise des termes comme "cliché", "photographie", car c'est l'essence même de la matière que j'utilise pour composer mes images, je fais peut-être une erreur. Dans la vision normale qu'on a d'une photographie, on imagine un appareil photo sur lequel est disposé un bouton magique qu'il suffit de presser pour capturer l'image. Or ce n'est pas du tout le cas pour moi.

Quand je "construis" une image, je cherche longuement un sujet, j'achète un billet de train, je voyage et vais à la rencontre de mon objectif. Je ne prends pas un cliché, mais une douzaine voir plus avec des réglages différents que j'ai mis longtemps à appréhender et à maitriser. Je rentre ensuite chez moi et à l'aide de logiciel, j'assemble, je superpose toutes ces photos pour n'en créer qu'une seul. C'est la première étape. La seconde étape consiste à nettoyer, recadrer, gommer toutes les imperfections qui me gênent. Ça me prend des heures et parfois pour une seule photo, je flingue une grosse partie de la nuit, seul, accompagné de mon pinceau à redessiner un nuage parce qu'il n'est pas positionné au bon endroit.

Donc, pour répondre à certains commentaires que j'ai reçu: Non! ce n'est pas "juste de la hdr". C'est avant tout du travail, des années d'expérience, de l'huile de coude, des heures à bosser pour tout jeter à la fin, car le résultat est trop médiocre, des journées à rechercher un idéal que je ne trouve jamais, du temps, mais j'aime ça, j'adore le faire et je trouve un vrai bonheur dans le processus de création.

À ce jour, je n'ai posté que 10% de toutes les images que j'ai réalisées, certaines, je les juge trop mauvaises pour être publié, d'autres trop anciennes et ma technique à évoluer en mieux. Je continuerai de chercher cette perfection idéale, cette image si sublime, si fabuleuse qui me fera dire qu'après tout, je n'ai pas bossé pour rien, parce que finalement, ça, c'est plutôt cool.

Terminons sur deux petites comparaisons, avant et après, parce que c'est toujours amusant :)

Berne panorama 7_0420   image description

Pyramide du Louvre 1_2389   image description

dimanche 18 mai 2014

8 photos magiques du Comptoir Général à Paris

Lors de mes nombreuses déambulations photographiques à Paris, je me suis rendu en septembre 2013 au 80 quai de Jemmapes dans le Xe arrondissement, adresse que j'avais notée sur ma longue liste des "il faut vraiment que tu y passes pour y faire des photos" :P

Le Comptoir Général est un petit musée dédié à l'art du ghetto. Un savent mélange de différentes cultures y  sont représenté dans ce qu'on pourrait prendre au premier abord comme un bric-à-brac sans nom, mais finalement est un bel assemblage d'objets qui vont très bien ensembles, créant une atmosphère décalée et séduisante.

Une après-midi, allez prendre un verre au Comptoir Général, asseyez-vous sur une chaise un peu rouillée et appréciez ce parfum de bout du monde, le temps d'un voyage exotique au coeur de Paris, laissez-vous échouer sur cette île fantastique :)

Le comptoir général - Le coiffeur

Le comptoir général - 3 - NB

Le comptoir général - Boutique

Le comptoir général - Classe - v2

Le comptoir général - 2 - NB

Le comptoir général - 4

Le comptoir général - 5

image description

Le site internet: http://www.lecomptoirgeneral.com

et sur facebook : https://www.facebook.com/lecomptoirgeneral

Une très belle porte

Photographiée en septembre 2013, cette porte, grande, immense porte se trouve au 29 avenue Rapp à Paris proche de la tour Eiffel. Une amie parisienne me disait, tout est phallique en architecture, la tour Montparnasse, l'obélisque, la colonne juillet, absolument tout est érigé à la gloire masculine, il suffit de lever les yeux pour le constater.

Voici donc une porte, mais une très belle porte, considérée comme le chef d'oeuvre de Jules Lavirotte, célèbre architecte de l'art nouveau, l'immeuble tout entier est un tableau invitant à une lecture, osée, mais amusante :)

image description

La Porte bite 1

lundi 12 mai 2014

Le château de Balaine

En mai 2012, invité à jouer les photographes pour un mariage, je me suis rendu à Villeneuve-sur-Allier au château de Balaine. Je me souviens bien de cette journée, à déambuler en costume cravate dans le parc arboré du domaine. La météo était litigieuse, entre belle et très légère pluies, heureusement pour les mariés, tout s’est déroulé dans des conditions idéales.

Une fois la séance "jeunes mariés entourés de fleurs dans un cadre bucolique" terminée, je m'éclipsais discrètement pour me plonger dans mon activité préférée, la photo hdr ^^

J'entrepris alors un tour du château, mon Nikon sous le bras, à la recherche à la fois de tranquillité et d'aventures :P. Je suivais un petit chemin sinuant entre quelques arbres qui constituait un genre de forêt modèle réduit, quand je vis une ouverture laissant percevoir le flanc du château. M'y avança sans grande prudence, je découvris alors, un point de vue tout à fait étonnant, le temps de me mettre en tailleur (la position, pas le vêtement donc :D) je capturais l'instant de 12 photos.

C'est en me relevant que je réalisais que les trous dans le sol qui m'entouraient étaient, comme on me l'avait dit, des nids de vipères et qu'il était fortement déconseillé de s'y aventurer. Je pris la fuite lâchement sans me retourner, j'avais mon cliché, c'est tout ce qui comptait :)

Notez que niveau aventure, y'a mieux, mais essayer de courir dans une forêt avec une paire de Richelieu :D

La photo du château

Chateau de Balaine 2

mercredi 7 mai 2014

J’ai testé Voz’images

Sur les conseils que j'ai lus dans une revu consacré à la photo, je me suis inscrit sur le site Voz'images afin d'y participé comme "auteurs". Voz'Rezo offre la possibilité de publier nos meilleurs clichés qui servent de "candidature" pour une possible sélection pour leur Galerie d'art et/ou la Banque d'images.

"En exerçant son rôle de coach dans l’editing (sélection d’images), VOZ’Rezo vous accompagne dans votre chemin d’auteur et vous ouvre la passerelle vers le monde de l’image."

C'est donc motivé par cette excellente approche que j’aie effectué une sélection d'une douzaine de photos que j'ai postées sur mon compte, j'ai choisi de préférence des photos qui ont eu un vif retour des internautes que ce soit sur 500px ou Google+. Pratiquement mes meilleurs clichés.

Deux semaines plus tard, je totalisais le score fabuleux de 19 visites sur une de mes photos (mon meilleur résultat, mdr) et 2 photos votées par les participants. La photo de la cour Napoléon au Louvre totalise 17 visites (sur Facebook j'ai un millier de partages et 7000 jaimes) et aucune réaction. Bref, rien pas de vagues, une activité quasi morte, une déception.

Le site est incroyablement lent et n'invite pas du tout à aller "participer" à la communauté. J'ai bien tenté de visiter les différentes créations de la pléthore d'artistes présentés, mais au bout de quelques minutes on a juste envie d'appeler notre fournisseur internet pour acheter un upgrade de la connexion.

Leur page Facebook est tout comme le site, très peu actif, je n'ai aucun retour qui me pourrait me faire penser qu'il y a un potentiel avec cette société, qui me laisse supposé finalement, à une bonne idée de départ, mais à un gros manque de motivation et d'énergie quant à sa suite, le "rôle de coach", est un peu faiblard :D

Terminons sur la photo de la cour Napoléon au Louvre, photographié en juillet 2012 et assemblé il y a peu.

image description

site de Voz’images : http://www.vozimage.com