jeudi 26 décembre 2013

Préparer, assembler et retoucher une photo

Le processus de création d'une image hdr peut varier sensiblement d'une photo à l'autre, mais les "grandes" étapes restent toujours les mêmes.

Le choix des images

image

La sélection des images de départs qui serviront à l'assemblage est primordiale. Quand j'ai débuté la photo hdr, je négligeais un peu trop cette étape. J'ai commencé à lui accorder l'importance qu'elle mérite depuis peu. Le nombre d'images importe peu (2-3 au minimum), ce qui compte c'est d'en avoir suffisamment pour permettre un deghostage de qualité. En revanche, disposer d'images parfaitement nettes dès le départ est absolument capital. Passer chaque image en revue une à une permet d'éliminer celle qui pourrait poser problème.

Il n'y a aucune garantie que Photomatix prendra uniquement les images nettes et il peut très bien, jugeant l'exposition d'un cliché flou adéquate, l'intégrer dans l'assemblage et bousiller le résultat final. Le rôle de Photomatix est de fusionner les expositions et non pas de sélectionner les bonnes des mauvaises photos, cette tâche incombe au photographe.

SNAGHTML1adc79cd

Afin de me faciliter la vie, j'ai quant à moi, écrit un petit programme me permettant de trier et d'éliminer les photos problématiques. Ce programme calcule le niveau de netteté, la quantité de zone d'ombre et de lumière des clichés et accessoirement me trie les photos sur ces critères. Évidement ce travail peut-être réalisé à la main, de visu, mais c'est plus long ^^


Assembler les images

une fois votre sélection faite, l'assemblage est effectué par Photomatix. J'essaie toujours, dans la mesure du possible, d'éviter les brûlures sur la photo assemblée. Même si le contraste n'est pas satisfaisant, ce dernier pourra être rectifié à la retouche finale.

SNAGHTML1adccc8e


Effacer les éléments toxiques

La tâche peut s'avérer ardue. Éliminer les éléments qui nuisent à l'harmonie de la photo peut prendre beaucoup de temps. Je me limite généralement aux lignes électriques, piétons, voitures ou poubelles. Bref, je retire les éléments mobiles qui n'ont pas forcement de lien avec le sujet photographié. Dans mon exemple, j'ai supprimé la ligne téléphonique aérienne.

image   image

image

Teintes flashy

Un problème qu'on rencontre fréquemment avec l'assemblage, c'est la sursaturation de certaines couleurs. Généralement les panneaux de signalisation, les feux des voitures ou les pancartes publicitaires. Comme de gros points rouges sur la photo, il est préférable de diminuer sélectivement leur saturation afin de garantir une cohérence globale agréable.

image   image

Retoucher sélectivement les contrastes

Généralement, la lumière n'est pas répartie là où elle devrait. En fonction du mode d'assemblage sélectionné dans photomatix, il est probable que le haut de l'image soit plus sombre que le bas, privilégiant le ciel à l'avant-plan. Très souvent, je reprends à la main le contraste et la lumière des bâtiments pour corriger ce problème. Dans notre exemple, j'en ai profité pour "reverdir" l'arbre à gauche un peu trop jaune à mon goût.

SNAGHTML1adec35b

image   image

Cadrage

Dernières étapes, la correction de la distorsion convexe liée à l'objectif. Ceci afin de retrouver des droites bien "droites". Cette opération n'est pas tout le temps nécessaire, mais elle est préférable si comme moi vous travaillez avec une optique grand-angle.

Une fois corrigé, je redresse l'image (je m'aligne sur une droite au centre de l'image parfaitement verticale pour le faire) et je recadre la photo, éliminant les zones périphéries incomplètes ou floues. On peut aussi en profiter pour replacer le sujet.

Netteté couleur et contrastes

Une fois cadré, j'applique un filtre permettant d'augmenter la netteté de l'image. Là non plus cette étape n'est pas obligatoire, mais je trouve qu'elle apporte un piqué agréable à l'image et fait ressortir les petits détails révélés par la hdr.

image   image

J'ajuste la vibration (couleurs) de l'image et le contraste de l'image. C'est à ce moment du processus qu'on prend la décision volontaire, de "perdre" une partie du contraste apporter par photomatix au profit d'une lecture plus "artistique" de la photo.

image

 

Vignettage

Pour terminer un assemblage, il est possible d'ajouter un vignettage artificiel à la photo, avec l'idée d'attirer l'oeil du spectateur sur le sujet et aussi pour masquer un peu les bords de la photo. Je n'applique pas toujours cet effet ou de manière très légère, car il a tendance à impacter beaucoup le résultat final. Il permet d'apporter une profondeur au cliché, mais peut aussi donner un côté "lugubre" à la photo s'il est trop prononcé.

image

image

Et Voilà! Il s'agissait là, d'un petit exemple de mon processus perso. Je n'ai pas vocation à imposer une manière, une méthode de faire plus qu'une autre, je voulais mettre ici en lumière, les différentes étapes nécessaires que j'applique pour réaliser mes photos.

À vous, maintenant, de modifier, améliorer ou corrompre et développer ainsi, votre propre méthodologie.

Bonne chance!

samedi 21 décembre 2013

500px

J'ai testé il y a quelques jours le site de partage de photos 500px sur les conseils d'un ami. Cette plateforme d'échange fondée en 2009 est aujourd'hui l'un des sites les plus connus et on y retrouve un matériel de qualité avec un système de notation efficace et réactif.

Après avoir passé le cap de l'inscription sans encombres, on se retrouve dans l'interface utilisateur de 500px. Composée de noir et blanc, sa neutralité visuelle est un atout et invite à la publication de photos. Je découvre rapidement que le site offre (et encourage fortement à la souscription) pendant deux semaines un abonnement Awesome aux nouveaux membres.

image

3 types d'abonnements cohabitent sur 500px: Free, Awesome pour 75$ et Plus pour 25$. Les différences entre l'abonnement gratuit et ses pendants payants résident dans le nombre de photos publiable par semaine (20 max. pour la version gratuite) et la mise à disposition de fonctionnalités d'organisation et de statistiques supplémentaires pour les versions payantes. 500px met à disposition un "portfolio" dans le cas de l'abonnement Awesome sous la forme d'un sous-domaine MonPseudo.500px.com. Cette solution peut devenir intéressante si on n’a pas envie de se scier les nerfs à créer soit même son portfolio.

J'ai publié pour commencer une petite quinzaine de photos. Le site encourage vivement à ne publier que nos meilleures photos. Le retour est pratiquement immédiat. J'ai reçu 42 notifications dans les 3 minutes qui ont suivi la publication d'une photo et le système de notation dans laquelle les autres utilisateurs peuvent "liker" vos photos est viral. En effet, et ce, dès les premiers visionnages, une estimation du taux de buzz de votre photo est calculée. Appelée "Pulse", elle vous donnera un avis immédiat du ressenti des internautes de votre travail.

Au-delà d'une certaine valeur de pulse, vos photos seront mises en avant dans des flux nommés populaires, éditeurs, à venir. Ces flux n'affichent en fin de compte que les photos les mieux notées, autant vous dire que le niveau de qualité est très élève.

Le site est orienté "professionnel". J’entends par là que contrairement à ex-Picasa ou Flickr, on ne devrait pas déverser un flot quelconque de photos arbitrairement bricolé pour y tirer un succès rapidement.

Les photos publiées, c'est sans doute l'argument le plus intéressant pour le photographe amateur, sont mises en vente sur 500px. On dispose automatiquement d'une "boutique" dans laquelle nos clichés sont exposés et l'internaute à la possibilité d'acheter à sa guise.

Les applications iPad ou iPhone ne permettent pas de publier des photos sur 500px. Le site encourage fortement à poster les grands formats (les originaux) des photos pour une mise en vente optimale (ce que je n'ai pas pas fait, je ne lâche pas mes 6000x4000 pixels si facilement ^^)

La réactivité du site et le retour presque immédiat en font une plateforme capable de rendre addict le plus chevronné des photographes. Quoi de plus valorisant que de recevoir une notification indiquant que l'une de vos photos vient d'être promue dans l'un des flux de 500px ? En plus, la possibilité de vendre rapidement ses photos peut être une motivation intéressante.

Aujourd'hui, si je devais choisir, j'aurais une préférence pour 500px plus dynamique en comparaison à Flickr. Je n'ai pas souscrit d'abonnement pour le moment, mais je dois avouer que j'hésite.

http://500px.com/PhilSchutz

dimanche 15 décembre 2013

Les ponts

Depuis que je voyage avec mon appareil photo, je visite les villes et je capture, de la pierre, du verre, des façades, du mobilier urbain, des constructions particulières, des monuments, des panoramas. J'ai pris des habitudes, des reflexes, sans vraiment y porter attention.

Dans la plupart des villes que j'ai traversées, je photographie au moins un pont (pour peu qu'il en ait un, évidemment). Je dois avoir des affinités avec ce type de mobiliers urbains, mais j'aime les ponts. Ces enjambeurs de pierre ou de fer, ces raccourcisseurs de temps, la perspective fuyante du tablier ou encore la courbe sensuelle d'une arche m'attirent.

Sans réelle volonté de le faire, j'ai inconsciemment constitué ce qui pourrait être le début d'une série. 11 photos hdr, prisent chacune sous des angles différents de ponts ou passerelle qui m'ont séduit quand je les ai passés. Les voici, j'espère que vous aimerez :)

Le Flon – Lausanne – SuisseLausanne-Flon - Vue 3

Pont Hans-Wilsdorf – Genève – Suisse
Pont Hans-Wilsdorf 1

Westminster Bridge – Londres – Angleterre
image description

Pont Valentré (dit Pont du Diable) – Cahors - France
image description

Pont Neuf – Toulouse - France
Pont-Neuf 1

Kapellbrücke – Lucerne – Suisse
image description

Pont Régemortes – Moulins-sur-Allier - France
image description

Pont Alexandre III – Paris - France
Pont Alexandre III 7

Passerelle des sports – Genève – Suisse
Passerelle du stade 2

Pont du Mont-Blanc – Genève – Suisse
Pont du Mont-Blanc 1

Pont Butin – Genève – SuisseBerge Pont Butin 3

vendredi 13 décembre 2013

Le Lutetia à Paris

Début novembre, je me suis rendu à Paris dans l'objectif de réaliser une nouvelle série de photos HDR. J’ai, à cette occasion, logé dans le célèbre palace parisien situé sur la rive gauche de la Seine, Le Lutetia.

image description

Cet établissement ouvert en 1910 et à l'histoire riche d'évènements qui ont marqué la capitale française a été construit à l'initiative de Madame Boucicaut, propriétaire du grand magasin Le Bon Marché. Décoré dans un style Art nouveau, il a été conçu par les architectes Louis-Charles Boileau et Henri Tauzin. (src. Wikipédia)

J'ai passé un très bon moment, les collaborateurs sont exquis et très avenants, du service en chambre au bar, la touche soignée et les détails y sont roi. Le cadre est somptueux et il y flotte une atmosphère feutrée et propice à la créativité.

L'hôtel fermera en avril 2014 pour 3 ans. Le nouveau propriétaire désirant procéder à d'importantes transformations. C'est donc avec intérêt que j'ai exploré le palace du 6e arrondissement, sachant que tout ce que je capturerais de ce lieu historique, n'en subsisterait, que des souvenirs.

De ce passage, voici la série de photos que j'ai réalisées.

image description

Hotel le Lutétia 13b

image description

Hotel le Lutétia 30

Hotel le Lutétia 31

Hotel le Lutétia 14

Hotel le Lutétia 8

Hotel le Lutétia 9

Hotel le Lutétia 5  Hotel le Lutétia 7

image description

Hotel le Lutétia 16

Hotel le Lutétia 20  Hotel le Lutétia 19

Hotel le Lutétia 15
image description

image description

Hotel le Lutétia 12

jeudi 12 décembre 2013

Le conservatoire de Lausanne

En novembre dernier, j'ai eu l'occasion de me rendre à Lausanne dans laquelle j'ai réalisé une petite expédition photo.

Quand j'explore une nouvelle ville, j'applique la méthode Michel, du nom de son créateur (un Indiana Jones des temps modernes). Cette méthode de découverte repose sur deux principes simples: se perdre innocemment et face à une porte, toujours essayer de l'ouvrir.

 Conservatoire 1

Au hasard d'une ruelle située derrière l'hôtel des postes (très beau bâtiment cela dit en passant), j'arrive devant ce qui semble être "la galerie du commerce" en tout cas, c'est ce qui était gravé sur la pierre. Une porte, j'entre !. Là se déroule devant moi, un long couloir blanc couvert d'une magnifique verrière turquoise. Au centre du couloir, un escalier en fer forgé et laiton sous un dôme transparent ovale. L'endroit, totalement surréaliste, me séduit.

Je prépare mon appareil photo. Pas un bruit, pas un chat, quand tout à coup, une dame émerge de l'escalier en fer à cheval. Je l'interpelle et lui demande poliment de m'indiquer ou je me trouve. Il s'agissait d'une enseignante et j'étais dans le conservatoire de Lausanne. La discussion se poursuit et cette gentille dame me révèle dans les grandes lignes l'histoire du lieu. Elle m'emmène ensuite photographier le grand escalier de l'hôtel des postes et termine cette visite en me conseillant d'aller m'expérimenter devant le tribunal fédéral situé un peu plus loin sur Lausanne. C'est toujours un plaisir de pouvoir faire des rencontres de ce type :)

Voici la série de photo que j'ai réalisée à cette occasion.

Conservatoire 2

Conservatoire 4

Conservatoire 9

image description

Conservatoire 3

Conservatoire 10